Aller au contenu

Livres Numis | Savoir utiliser : les « Catalogues des Monnaies Romaines » de Gallien

    Prenons l’exemple de cette monnaie de Gallien à identifier correctement grâce à cette série de livres

    Monnaie à identifier
    Monnaie de Gallien à identifier

    Étape 1 : Lire la monnaie

    Commençons par noter ce que l’on lit sur le droit (l’avers, où est gravé le portrait de l’empereur) et le revers.

    A/ GALLIENVS AVG (titulature)

    R/ FORTVNA REDVX (légende), avec un S à droite (lettre d’officine)


    Étape 2 : Définir de quelle émission (et donc quel livre) fait partie la monnaie

    Grace à ce mini index rapide, vous pourrez trouver dans quelle émission est frappé chaque revers. A noter qu’un index iconographique sera présent dans le dernier volume (les premières émissions…) afin de retrouver facilement à quelle émission (et donc quel livre) appartient chaque type de revers. Cet index iconographique sera intéressant dans les cas ou les légendes de revers sont compliquées à déchiffrer ou encore hors champs.

    Notons que cette série de livres répertorie les antoniniens frappées à Rome. Si votre monnaie est frappée dans un autre atelier, elle ne sera dans aucun livre de cette collection. Si ce n’est pas un antoninien, elle n’y sera pas non plus.

    En l’occurrence ici il s’agit d’une monnaie de la cinquième émission (celle des figures debout) donc dans le livre 5 :

    Couverture livre emission V
    Catalogue des monnaies romaines, Gallien, Les émissions dites « des figures debout »

    Étape 3 : Trouver le chapitre correspondant à ce type de revers

    Se servir du sommaire ou de l’index iconographique (en fonction du volume concerné – par exemple, le livre 3 possède un index icono.) pour trouver le chapitre correspondant à la lecture de légende du revers.

    Dans notre cas FORTVNA REDVX, page 75.

    Sommaire et index iconographique

    Étape 4 : Vérification 

    Vérifier que le revers correspond en tout point à votre pièce. De nombreuses différences stylistiques seront toujours observable mais dans les grandes lignes la description devra toujours correspondre (la description ne concerne pas le style de la monnaie).

    Etape 4 vérification

    Étape 5 : Savoir utiliser le tableau

    Pour le même type, plusieurs variantes seront à distinguer :

    • La titulature (ici GALLIENVS AVG)
    • La présence ou non & le placement de la lettre d’officine (ici S à droite)
    • La variété du buste

    Ici on voit que sur la page de gauche les pièces concernées sont celles sans lettre d’officine (noté –, dans la colonne « Off. »). Par contre, sur la page de droite on voit bien que les monnaies concernées sont celles avec le S à droite et la bonne titulature (la  n° »1″).

    Problème : il y en a plusieurs variantes en fonction du buste dessiné en colonne 2.

    étape 5, comment utiliser le tableau

    Étape 6 : Reconnaitre le buste de notre monnaie à identifier

    Si les croquis des tableaux ne vous suffisent pas pour reconnaitre le bon buste, un descriptif de tous les bustes est présent dans chaque livre en partie I. Comme pour les revers, des différences stylistiques propre à chaque graveur ou à certains coins seront observable mais la description devra correspondre (on répètera que celle-ci ne concerne pas le style de la monnaie). 

    reconnaitre les bustes de Gallien

    Dans notre cas, on voit que le buste de notre monnaie correspond au buste n°1 (le plus commun).

    Il est important de bien vérifier le type de ruban qui est une variante visuelle mineure, mais qui change absolument la rareté de votre pièce (si votre pièce avait eu les 2 rubans vers l’arrière, le buste aurait été le n° 3)

    Image de buste

    Étape 7 : Comprendre les informations du tableau

    Nous avons pu définir que notre pièce avec le buste 1 (= buste O dans la colonne 3), lettre d’officine à droite (colonne 4) et titulature 1 (GALLIENVS AVG) est le numéro de catalogue 22.1 (ou n°5a6b, qui est le numéro perpétuel). 

    informations du tableau

    Étape 8 :  Références et rareté de votre monnaie

    Dans notre cas, notre monnaie a été compté en au moins 3568 exemplaires dans mes travaux. Ce qui est bien entendu extrêmement commun. Dans le mir elle a le numéro 586a, dans le trésor Cunetio, elle a pour numéro le 1215 et elle correspond au Ric193. A ce sujet vous pouvez noter que le numéro de Ric correspond à toutes les variantes de notre tableau et qu’il est donc complètement inutile pour définir la rareté exacte d’une monnaie (mais nous y reviendrons dans un article de blog concernant les livres numismatiques généralistes).

    La pièce étant dans votre collection, vous pouvez donc cocher la petite case en dernière colonne, bien utile pour ceux qui apporte le livre en salon numismatique (d’où le format poche initial) pour trouver des monnaies qu’ils n’ont pas ou dénicher de belles raretés affichées à des mini prix par des vendeurs qui n’avaient …que le Ric !

    références et rareté
    monnaies de Gallien identifiée
    Étiquettes:

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *