Aller au contenu

Ciao l’ami

    Une triste nouvelle est tombée lors de cette première semaine de juin, notre ami Vincent Gourguechon, numismate de renom, nous a quittés ; Il se battait depuis quelques années contre une longue maladie. Je laisse donc la parole à Thierry Euvrard pour un dernier hommage.


    Vincent,

    Années 80, jeune numismate, je lisais les annonces d’une revue que les moins de 50 ans ne connaissent pas, et là, nos chemins se sont croisés.

    Début d’une belle aventure numismatique commune mais bien au delà… Originaire de là haut, tes monnaies de prédilection (Arras et Fauquembergues) faisaient de nos collections deux thèmes parallèles.

    Les années passant, nous avons fréquenté ensemble divers salons, Tirlemont en Belgique, Bâle en Suisse…Mais c’était celui de Besançon,  qui durant près de 20 ans nous a permis de partager quelques jours à la maison, d’avoir des discussions jusque très tard dans la nuit, insatiables et passionnés autant l’un que l’autre.

    Toi, peut-être encore plus que moi, puisqu’en 2004 tu as décidé d’en faire ton métier. Tes capacités intellectuelles, ta soif de savoir dans divers domaines t’ont amené à connaître bien d’autres domaines de la numismatique.

    Ensemble, nous avons côtoyé un être cher, Jean-Claude Bourgeois (amateur de bourguignonnes), passionné lui aussi, partagé des déjeuners avec nos amis communs, Anthony, Jérémie, Cédric…

    Vincent gourguechon

    Tu m’as fait découvrir les belles plages de ta région, quand de mon coté, je te faisais arpenter les sentiers jurassiens.

    La numismatique nous a rapprochés, mais ta gentillesse, ta simplicité, ta qualité d’écoute et de conseil nous ont réunis comme deux frères.

    53 ans, c’est trop tôt pour partir…

    Je ne pensais pas ce lundi 29 avril 2024 , sur le quai de la gare de Dole, que je te voyais pour la dernière fois.

    Tu seras toujours dans mes pensées.
    Repose en paix mon ami
    Thierry Euvrard 


    5 commentaires sur “Ciao l’ami”

    1. Scarpinati Giuseppe

      Quel tristesse mon ami vincent tu ete un modèle en numismatique combien d échange de monnaies on a fait ensemble quand tu venais chez moi en Belgique tu adoré les pizzas je ne t’oublierai jamais repose en paix Giuseppe

    2. Bien triste et bouleversante nouvelle , tant de discutions et d’échanges lors de nos rencontres , ils me rappellent ta gentillesse et ta passion.

    3. Nous avions eu le plaisir de revoir Vincent le 8 mai à Dainville. Il avait laissé un bon souvenir quand il partageait sa passion au CND. Nous sommes très tristes. Très tristes.

    4. Mince, je l’avais croisé sur la bourse de dainville il y a peu de temps, je le connaissais depuis de longues années, je suis vraiment triste d’apprendre qu’il soit parti .

    5. Je connais Vincent depuis une trentaine d’années. Il venait me rendre visite régulièrement et récemment il m ‘avait confié la reprise fulgurante de la maladie contre laquelle il se battait. Je perds, comme nous tous, un ami sincère avec lequel nous partagions beaucoup de points de vue et un numismate passionné. Au revoir mon ami. Toutes mes sincères condoléance à la famille.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Désolé, ce contenu est protégé. Merci pour votre compréhension :)