Aller au contenu

Quand la numismatique éclaire la littérature

    À propos d’un rhinocéros sous les Flaviens, chez Martial et sur un quadrans de Domitien

    Quadran de Domitien avec rhinoceros

    Temps de lecture : 3 mn


    SE PERFECTIONNER > PASSERELLES

    Martial, le poète

    Né vers 40 et mort vers 104, Martial est un poète latin qui a porté haut l’épigramme, petit poème de circonstance qui fit sa fortune sous l’empereur Domitien (régnant à partir de 81 et seul de 85 à 96).

    Une de ses œuvre, un petit ouvrage, le Liber Spectaculorum (le Livre des Spectacles), relate des spectacles mémorables, que l’on associe souvent à l’inauguration du Colisée (entre 80 et 82). Deux épigrammes en particulier font état de combats d’animaux visant à tester la férocité d’un rhinocéros.

    illustration de martial le poète

    Domitien, le rhino & les épigrammes

    Les numismates connaissent bien le célèbre quadrans de Domitien, monnaie datée d’entre 83 et 85 par les titres impériaux qu’elle affiche (GERManicus, titre qu’il n’obtient qu’en 83), qui figure un rhinocéros. Juste un rhinocéros. Comme pour commémorer des jeux offrant un animal très rarement vu à Rome (le dernier était offert par Pompée plus d’un siècle auparavant).

    Il est très tentant de rapprocher la monnaie et les épigrammes : et si elles figuraient le même animal ?

    Ce rapprochement inviterait à revoir la composition du Livre des Spectacles de Martial. Il pourrait être une œuvre composite, qui ne recueille pas que des pièces écrites lors de l’inauguration du Colisée sous Titus (où personne ne parle de rhino) mais pour des spectacles sous Titus et Domitien.

    En tout cas avant 85 et les premiers livres d’épigrammes ordinaires. Mais les dates se tiennent.

    Il n’est cependant pas idiot de rapprocher le rhinocéros du texte de celui de la monnaie.

    livre de Martial le poète

    Les poèmes

    C’est pour toi, ô César, que ce rhinocéros exposé dans l’arène a livré un combat qu’on n’attendait pas de lui. Oh ! de quelles terribles fureurs il était embrasé en abaissant sa tête ! avec quelle force il faisait agir sa corne, pour laquelle le taureau n’était qu’un mannequin !

    Praestitit exhibitus tota tibi, Caesar, harena
    quae non promisit proelia rhinoceros.
    O quam terribilis exarsit pronus in iras!
    Quantus erat taurus, cui pila taurus erat!

    Poème IX. – SUR UN RHINOCÉROS.

    Tandis que les piqueurs excitaient en tremblant le rhinocéros, et que celui-ci concentrait sa terrible colère, on désespérait d’offrir aux spectateurs le combat promis, quand soudain le rhinocéros devient aussi furieux que jamais, et, de sa double corne, enlevé un ours énorme aussi facilement qu’un taureau lance les mannequins dans les airs.

    Sollicitant pauidi dum rhinocerota magistri
    seque diu magnae colligit ira ferae,
    desperabantur promissi proelia Martis;
    sed tandem rediit cognitus ante furor.
    Namque grauem cornu gemino sic extulit ursum,
    iactat ut inpositas taurus in astra pilas

    Poème XXII. – SUR UN RHINOCÉROS

    Le rapprochement ?

    Il serait quand-même incroyable que ce ne soit pas le même animal, quand on sait à quel point on en voyait rarement à Rome !

    • Alors, est-ce que ce sont les textes de Martial dont il faut repousser la date ? Dans ce cas, il n’y aurait pas eu de rhinocéros à l’inauguration du Colisée !
    • Ou est-ce Domitien qui fait figurer un animal « recyclé », remployé pendant quelques années, dont Martial parlerait en 80-82 et que l’empereur aurait fait figurer sur des monnaies de 84-85 ?

    L’explication la plus simple serait la dernière. On comprendrait qu’on use jusqu’à la corde un animal arrivé à grands frais.

    Par Maxime Cambreling, professeur de lettres classiques (aussi)

    Dans la même catégorie :

    Un type rare sous la tétrarchie : IOVI FVLGERATORI


    Avis Google
    Clique sur l’image pour laisser quelques étoiles !

    2 commentaires sur “Quand la numismatique éclaire la littérature”

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Désolé, ce contenu est protégé. Merci pour votre compréhension :)